Les enfants chantent, les parents déchantent: SOft’R’Festival 2019

Dans le cadre de « l’exprimante », itinéraire musical financé par Aveyron culture-mission départementale et piloté par l’Ajal, 6 écoles ont bénéficié de l’intervention de deux musiciens : Lombre et Reyvilo. Ces derniers ont encadré les enfants dans un travail d’écriture et de restitution en ouverture du Soft’R’Festival.

Si le dispositif en lui-même a été une franche réussite côté enfants, il n’en a pas été de même pour les parents qui se sont senti pris en otage.

En effet, afin de voir leurs chérubins chanter, ils ont du s’acquitter d’un billet d’entrée à tarif préférentiel de 15 euros au lieu de 20 en prévente. Amené à deux entrées, une pour chaque parent, les voilà à 30 euros. Si la famille avait un enfant dans la fraterie agé de plus de 12 ans, un autre billet à 15 euros était nécessaire. Autre participation, libre celle-ci cette fois, l’achat du CD de la restitution à 5 euros.

Bien entendu, la tarification de l’entrée leur permettaient de « profiter » du concert par la suite mais cela n’a pas été au goût de tous. « Comment faire pour rester au concert avec des enfants agés de 6 à 11ans? » « la sortie était définitive, donc même si nous avions eu la possibilité de les faire garder, il nous fallait sortir pour les déposer et entrer de nouveau au festival ce qui n’était pas possible » « les organisateurs n’ont pas d’enfants c’est pas possible! comment ont-ils pensé que 15 euros par tête c’était une fleur? Pour nous ça a été 45 euros parce que ma fille a plus de 12 ans ça fait cher la demi heure. Et puis ça ne s’est pas arrêté là. Il a fallut payer un coup à boire à 3 euros par tête à la suite du concert puis un sandwitch aussi parce qu’il était 20h00 passé. Les organisateurs n’ont même pas penser à payer un coup à boire aux gamins à la fin. On est venu pour faire plaisir au petit mais franchement, c’est vraiment honteux, on s’est senti piégé très clairement » nous explique une maman.

Dans ces circonstances, on peine à comprendre pourquoi les enfants et les parents n’ont pas pu rentrer gratuitement, ressortir à la fin de la restitution puis s’acquiter de l’entrée pour assister au festival pour celles et ceux qui voulaient s’y rendre. Contacté par téléphone, l’association nous explique:

« Nous avion la possibilité de faire la restitution au four banal mais nous avons fait le choix de mettre les enfants sur une vraie scène. Logistiquement, c’était compliqué de fait de ne pas faire payer l’entrée. Les balances se finissaient à 17h30, le concert des enfants était à 18h15. Entre la fin de la restitution et le début du concert, il n’y avait que quelques minutes. Difficile de vider la salle et de gérer les entrées et les sorties. Après il faut relativiser sur le prix d’entrée, on en a parlé en amont avec les enseignants qui en ont parlé aux parents. Le dispositif a coûté 4000 euros au total, ça a été financé par la Aveyron Culture, 60 euros par école ont été demandé, et ça n’a rien coûté aux parents.

Espérons donc que si le dispositif est amené à se renouveler, l’association tiendra compte du ressenti des parents et s’organisera autrement.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s